Grosses Têtes : Une Agence De Publicité Communautaire

photo1_low

Fondatrice de l’agence de publicité communautaire Grosses Têtes.

Pour mieux faire connaitre l’ agence de publicité communautaire Grosses Têtes (un concept unique au Québec), nous avons réalisé une interview de la directrice du projet Melissa Faucher, agente de sensibilisation à l’entrepreneuriat jeunesse au CJE Côtes des Neiges. 

 Comment est née l’agence Grosses Têtes?

J’ai toujours été sensible au monde communautaire, à la pluralité et l’indispensabilité des services offerts à la population. Un milieu qui se dévoue à une cause sans trop de moyen. Je trouvais dommage de rencontrer d’aussi belles missions sans qu’elles ne soient connues et reconnues par les gens. J’ai travaillé auprès des personnes ayant une déficience intellectuelle, à la réalisation de vœux pour enfants malades, auprès des jeunes en insertion et à chaque fois la communication ne faisait aucun sens…

Dans tous les milieux où j’ai travaillé, le défi était toujours le même : développer des projets sans budget. Et c’est dans ces moments que le terme mobilisation prenait tout son sens. Quand on n’a rien, on doit s’entourer. S’entourer de façon gagnante/gagnante. C’est d’ailleurs de cette façon que j’ai imaginé l’agence de publicité communautaire. Comment un jeune étudiant peut gagner à aider un organisme dans son marketing? Et quel modèle d’affaires assurerait une qualité du travail, des prix et des délais raisonnables, une appartenance et un dévouement de la part des jeunes, tout cela sans trop d’embûches organisationnelles? Les idées ont fusé pendant des mois – appels d’offre sur internet, concours à grande échelle, évènement de création – jusqu’au moment où il semblait évident de former une équipe stable, polyvalente et solidaire travaillant ensemble à l’atteinte des objectifs. Quand j’ai assumé ce modèle, j’ai demandé un soutien financier à Desjardins afin de couvrir les salaires des jeunes, je l’ai eu et voilà aujourd’hui où cela nous a mené J

 Quels sont les services de Grosses Têtes et en quoi vous vous différenciez?

Nous offrons tout ce qui a trait à la promotion des services passant dans un premier temps par une analyse de la situation, de la clientèle prioritaire à cibler et des organismes semblables, dans un deuxième temps, à proposer un positionnement et des stratégies de communication, dans un troisième temps créer les outils de promotion s’y rattachant. Notre approche est aidante et intègre les services intermédiaires auprès des fournisseurs externes (imprimeur, diffuseur, etc.) La force de nos actions réside dans l’unité de l’équipe qui se dévoue entièrement à chaque mandat. Ce n’est pas une personne mais 4 qui donnent leur aval avant de présenter le produit final au client et ça paraît dans la qualité du travail!

 Pourquoi avoir choisi d’être un OBNL et non une entreprise à revenus ?

Le projet est depuis le début chapeauté par un organisme reconnu du milieu et il est issu d’un besoin de la communauté. Parce que l’agence est une ressource centrale que se partage le communautaire, l’agence devait absolument être à cette image.

Quels sont selon vous les enjeux et les défis en termes de communication pour les organismes sans but lucratif et comment l’agence compte-elle y contribuer positivement?

 Un des premiers enjeux auquel font face les obnl est la stagnation de leur budget grugé par l’inflation et bien sûr les coupures des gouvernements mettant en péril la structure et l’organisation des différents départements. Aucun organisme, même les plus anciens, ne peuvent prendre pour acquis le montant et le nombre de subvention. Le budget serré ne permet donc pas de compter à l’interne une ressource dédiée aux communications, ce qui impacte négativement le rayonnement de l’organisme. C’est d’ailleurs pour faciliter la transition vers des communications efficaces que nous proposons des services clés en main demandant le minimum de coordination de la part des organismes.

 

Share Button